Destruction complète des fibres de chrysotile

La technologie d’Alliance Magnésium élimine toute trace résiduelle de fibres de chrysotile dès son entrée dans le procédé de production. Aucune concentration de fibres n’est présente dans I’usine à partir de l’étape de la lixiviation. Au-delà de ce point, la fibre est complètement détruite. Afin d’appuyer ce constat, des tests ont été effectués en laboratoire indépendant par un chimiste qui a utilisé des échantillons de serpentine d’Alliance Magnésium et, le tout a ensuite été analysé par un laboratoire externe accrédité.

Aucune trace d’amiante dans le produit fini

La loi fédérale canadienne interdit formellement la fabrication, la vente, la mise en vente et les exportations contenant de l’amiante. Pour Alliance Magnésium, c’est tolérance zéro : son procédé détruit complètement les fibres et son produit est entièrement exempt d’amiante.

Contenu en fibre libre des dépôts

La quantité de fibres libres dans la serpentine est inférieur à 2 % du contenu, selon les analyses faites sur les échantillons pris sur les haldes de résidus pour les études NI 43-101 et Geocon. Il s’agit de sols contenant du chrysotile, un type d’amiante qui libère les plus faibles concentrations de fibres (Institut de Recherche en Santé Sécurité au Travail IRSST, Rapport Études et recherches). L’enjeu à évaluer se situe dans les fibres libres, celles ayant un potentiel de dispersion. La fibre massique, liée à la roche, ne peut, elle, être respirée.

Santé et sécurité

L’entreprise a toujours été soucieuse de valoriser la matière première de façon sécuritaire pour la population et les travailleurs. Les analyses de modélisation ne démontrent aucun potentiel de dispersion plus grand que les normes détectables. Néanmoins, Alliance Magnésium a prévu l’implantation d’un programme de gestion du travail en milieu amianté ainsi que des mesures de mitigation au besoin.

  • Le Bape est d'avis que la valorisation des résidus miniers amiantés par l'extraction des métaux et des matières premières souscrit aux principes de développement durable suivants : protection de l'environnement/Santé et qualité de vie/Efficacité économique/Protection et consommation responsable. La valorisation des résidus miniers pourrait constituer une application tangible à une économie circulaire qui incite à repenser les modèles de production et de consommation. (Source : Rapport de la Commission d'enquête sur la gestion de l'amiante et des résidus miniers amiantés, p.227)

Équipements de protection des travailleurs, mesures de mitigation pour éviter la dispersion.

La-préparation-de-la-matière-première1

La préparation de la matière première

Destruction complète des fibres dès le début de cette étape.

la-lixiviation2

La lixiviation

la-déshydratation-et-le-séchage3

La déshydratation et le séchage

électrolyse4

L’électrolyse

Aucune trace d’amiante dans le produit fini.

la-coulee5

La coulée

SAVIEZ-VOUS QUE ?

Il importe de souligner qu’Alliance Magnésium ne travaille pas avec de l’amiante. Elle utilise les rejets occasionnés après l’extraction industrielle de la fibre. La matière première servant à produire le magnésium a donc déjà été extraite, traitée, concassée, broyée, etc., puisque la fibre était retirée pour être vendue.